Des culottes menstruelles sèchent sur un fil à linge

Comment choisir ses culottes menstruelles ?

Trois choses vont être indispensables afin de choisir vos culottes menstruelles:

– Connaître l’abondance de votre flux

– Connaître la direction de votre flux

– Mesurer votre tour de hanches

1° Abondance du flux

 Pour déterminer  l’abondance de votre flux, référez vous à l’article : Déterminer son type de flux.

Les culottes ont toujours des indications de flux, et vous pouvez vous y référer.

Suivant les jours le flux peut être différent. Souvent les jours les plus “abondants” sont le 2 ème et le 3 ème. Vous pourrez préférer une culotte flux abondant ces jours-là. Les autres jours des culottes flux léger vous suffiront peut-être.

 En cas de flux léger, vous pouvez faire tout votre cycle avec n’importe quelle culotte flux léger.

Il est  conseillé de ne plutôt pas prendre une culotte flux abondant si ça n’est pas le cas, car souvent les culottes seront un peu plus épaisses et plus lourdes (pas énormément mais l’on s’éloigne un peu plus d’une culotte classique), mais c’est à vous de voir.

Une personne avec un flux hémorragique ne tiendra pas de nombreuses heures avec une culotte. Même la culotte la plus absorbante qui soit. Il lui faudra coupler avec une autre protection. Par exemple une cup et la culotte pour absorber les éventuels débordements bien connus des personnes qui ont un flux hémorragique. Ou une ou des serviettes lavables pour commencer la journée et finir avec juste la culotte ensuite…

A savoir que la durée de port annoncée par les marques est souvent une durée “jusqu’à” . Elle ne tiendra pas 12h chez tout le monde, même si vous avez choisi flux abondant.

Certaines peuvent avoir des sensations d’humidité avant. Si par exemple elles perdent beaucoup de sang d’un coup, il faudra un peu de temps à la culotte pour absorber mais ne sera pas forcément signe que la culotte est saturée. Contrairement à une personne qui elle perdrait la même quantité mais plus échelonnée dans le temps. Dans ce cas la culotte arriverait à absorber au fur et à mesure, sans sensation d’humidité.

De plus, en fonction de la direction du flux il se peut que la culotte, si mal choisie, ne tienne pas suffisamment non plus.

2° Connaître la direction de son flux.

Cela peut paraître bizarre mais le flux ne s’écoule pas dans la même direction chez tout le monde.

Avant de passer aux culottes menstruelles, je vous conseille de faire un test avec une serviette jetable, ou avec une lavable mais à fond clair. Essayez de voir vers où votre flux se dirige, c’est-à-dire quelle partie de la serviette est plus vite saturée. Si c’est réparti de manière régulière sur toute la longueur, vous avez plutôt de la chance, la culotte devrait vous tenir plus longtemps que pour d’autres. Toute la partie absorbante de la culotte sera utilisée pour retenir votre flux.

Sinon essayez de vous rappeler, si vous avez déjà eu des fuites. En général c’est sur le devant de la serviette, à l’arrière, ou plutôt au à l’entrejambe et que ça fuite sur le côté ?

Et cela peut changer entre la journée, ou la nuit en fonction de votre position.

Une fois que vous avez une idée de la direction de votre flux, cherchez une culotte qui a  l’absorbant qui va bien dans la direction qu’il vous faut.

Dans la boutique nous indiquons pour chaque modèle jusqu’où va l’absorbant à l’avant et à l’arrière. Nous précisons si la zone de l’entrejambe est particulièrement large. Exemple de culotte à l’entrejambe large et idéale flux central :le shorty La Minette.

Les personnes qui ont un flux central (avec des fuites à l’entrejambe) risquent de voir la culotte saturée au centre, alors qu’elle ne serait pas pleine ailleurs, et devoir changer plus vite de culotte, surtout si la culotte est échancrée.

Si même avec une culotte à entrejambe large le problème persiste, une solution pourra être l’utilisation de pétales interlabiales.

Si votre flux part vraiment vers l’avant, ou reste au centre, vous n’aurez pas d’utilité à avoir l’absorbant qui remonte jusqu’en haut à l’arrière de la culotte. Et inversement.

Par contre, si la nuit vous dormez sur le dos, et que le sang reste donc à l’arrière de votre protection, vous serez content.e de trouver une culotte qui remonte jusqu’en haut à l’arrière. Par exemple la culotte Yvonne remonte jusqu’en haut à l’arrière, pour des nuits sereines!

Inversement si vous dormez sur le ventre, pour la nuit privilégiez une culotte où l’absorbant remonte bien haut devant.

On peut penser que la solution serait que toutes les culottes soient entièrement recouvertes d’absorbant. Mais cela rendrait la culotte chaude et lourde inutilement !

3. Mesurer votre tour de hanche

Le tour de hanche est mesuré
Tour de hanches

Chaque marque , et parfois même chaque modèle a son guide de taille qui lui est propre. Cela serait trop simple sinon il faut croire!

Je vous incite fortement à mesurer votre tour de hanche. Il faut le mesurer à la partie la plus large, souvent là où les fesses sont le plus bombées. Puis cherchez votre tour de hanches dans le guide taille de la culotte que vous avez finalement choisie!

Par exemple moi dans une marque je porte du S, et dans une autre du L!

Une fois tout cela fait , il ne vous restera plus qu’à choisir vos culottes menstruelles, suivant vos goûts également !

Bonne recherche!

Si vous avez un doute et besoin d’aide pour choisir vos culottes menstruelles, faites-nous un mail à : contact@bienlunees.com , en nous donnant toutes les infos concernant votre flux et votre tour de hanche, éventuellement vos hésitations. Nous nous ferons un plaisir de vous aider !

Partagez ce conseil!

Partager sur facebook